Les Aventures du Roi Pausole

Les Aventures du Roi Pausole, 12-14-16-19-22-27-29-31 décembre 2012, 19h30, Grand Théâtre, Genève, Suisse

Extrait de la biographie de Jacques Tchamkerten, Arthur Honegger, à propos de la composition des Aventures du Roi Pausole.

pausole

 » Ayant terminé Amphion, Honegger met en chantier un Concerto pour violoncelle et orchestre à l’intention du violoncelliste Maurice Maréchal, qui renoue avec l’inspiration légère du Concertino pour piano. C’est également cette veine que notre musicien va exploiter avec une opérette dont il esquisse les premières mesures en mai 1929. Marcel Delannoy a révélé1 que ce sont en partie des considérations financières qui incitent Honegger à répondre positivement aux sollicitations du librettiste et directeur de théâtre Albert Willemetz (1887-1964) ainsi que de l’éditeur Francis Salabert, de mettre en musique Les Aventures du Roi Pausole, le célèbre et licencieux roman de Pierre Louÿs. Les deux hommes tentent là un pari audacieux qui s’explique sans doute par la fulgurante célébrité atteinte par le compositeur. Il n’est pour s’en convaincre que de consulter la presse de l’époque regorgeant d’interviews et d’avant-premières qui annoncent la stupéfiante nouvelle : l’auteur du Roi David et de Pacific va se mesurer avec l’opérette ! Le genre, plus périlleux qu’il n’y paraît, est alors l’apanage de musiciens spécialisés. A cette époque, il se partage en deux tendances : l’une, représentée par Henri Christiné, Joseph Szulc, Maurice Yvain, Raoul Moretti, intègre les rythmes de la comédie musicale américaine et du jazz ; l’autre, plus délicate, plus subtile et héritière du vieil opéra-comique est incarnée par André Messager, Reynaldo Hahn et le trop oublié Louis Beydts. Plusieurs musiciens « sérieux » de l’époque tenteront de se mesurer à l’opérette. Or, si Gabriel Pierné écrit un véritable chef-d’œuvre avec Fragonard (1934), Le Rêve de Cyniras (1927) de Vincent d’Indy, Léontine sœurs (1925) d’Antoine Mariotte, ou Le Testament de Tante Caroline (1932) d’Albert Roussel ne constituent, malgré leurs indéniables qualités, que des demi-réussites, leurs partitions manquant presque toujours d’envolée. Les camarades d’Arthur n’auront d’ailleurs guère été plus chanceux : Jean Wiéner avec Olive chez les Nègres (1925) et Georges Auric avec Sans façons (1929) récoltent des « bides » sans appel ! Qui pourrait donc assurer que l’auteur d’Horace victorieux, de Judith et d’Antigone réussira avec un ouvrage situé aux antipodes de ceux qui lui ont acquis sa réputation ?

Adaptant le roman avec son incomparable habileté, Albert Willemetz réalise un livret dans lequel, sans gommer le ton libertin, il parvient merveilleusement à allier charme et humour. Honegger n’est pas en reste. Révélant un don mélodique savoureux, il se place dans le sillage de Messager, et n’hésite pas (à l’instar de son modèle), à glisser de subtiles allusions au jazz. Remarquablement construit, l’ouvrage enchaîne, sans temps morts, airs et ensembles avec les piquants dialogues de Willemetz. La création des Aventures du Roi Pausole, le 12 décembre 1930 au Théâtre des Bouffes Parisiens, remporte un véritable triomphe. Bénéficiant d’une distribution hors pair avec des vedettes telles que Jacqueline Francell, Meg Lemonnier, Dorville, René Koval, l’œuvre obtient un succès qui la mènera au-delà de la 400e représentation. Parmi les vingt-huit morceaux de la partition (dont certains sont immédiatement enregistrés sur disque), on remarquera un inénarrable Hymne National de Tryphème, royaume du bon Pausole, qui se révèle un véritable credo des convictions éthiques du compositeur :

autographe_mooser

A ton voisin, il ne faut jamais nuire,
A ton voisin, jamais tu ne nuiras,
Mis à par ça fais c’que tu désires,
Mais à part ça fais tout ce que tu voudras !
On a plein l’dos d’avoir tout l’temps des guerres,
Depuis Clovis, depuis Hugues Capet
Pour être heureux nous ne demandons guère :
Nous demandons qu’on nous foute la paix !

Il faut rappeler que l’époque était au pacifisme et plaçait tous ses espoirs dans la jeune Société des Nations ainsi que dans le pacte Briand-Kelogg (1928) censé mettre la guerre hors la loi… On notera que la veine « légère » d’Honegger est sans doute l’aspect le moins étudié de son œuvre. Il y aurait pourtant beaucoup à dire de ses opérettes et de ses quelque trente chansons (tirées pour la plupart de musiques de film) interprétées alors par des artistes telles que Marianne Oswald, Agnes Capri, Lys Gauty ou Damia.  »

Tchamkerten Jacques, Arthur Honegger, Editions Papillon, 2005, pp. 110-113.

__________________________________________________

1 Delannoy Marcel, Honegger, Pierre Horay, Paris, 1953, p. 136. Rééd. Slatkine, Genève, 1986.

Images en annexe :

Envoi autographe à Aloys Mooser figurant dans un exemplaire de la partition des Aventures du Roi Pausole, conservé à la Bibliothèque du Conservatoire de Musique de Genève.

Couverture de l’édition originale de la partition chant-piano des Aventures du Roi Pausole. © Editions Salabert – BMG.


L’Aiglon

L’Aiglon, 21-24-26-28 avril 2013, Opéra de Lausanne, Suisse Compte rendu du site www.concertclassic.com L’Aiglon à l’Opéra de Lausanne – Une reprise remarquée – Compte-rendu L’Aiglon, pièce d’Edmond Rostand créée par Sarah Bernhardt en 1900, remporta un succès populaire, suscitant une véritable empathie pour le sort du duc de Reichstadt, dépossédé du trône par Louis XVIII, [ Lire… ]


Symphonie N°3 dite « liturgique » / Messiaen, « Visions de l’Amen »

Parution du CD : Honegger, Symphonie N°3 dite « liturgique » (version pour 2 pianos, transcription de Dimitri Chostakovitch) / Messiaen, « Visions de l’Amen » pour deux pianos Pianistes : Adrienne Soós et Ivo Haag Il contient : Honegger : Symphonie N°3 « Symphonie litturgique » (version pour deux pianos de D. Chostakovich) 1) I. Dies irae : Allegro marcato [ Lire… ]


Ouvrage Arthur Honegger, Werk und Rezeption / L’oeuvre et sa réception

Publication chez Peter Lang de l’ouvrage Arthur Honegger, Werk und Rezeption / L’oeuvre et sa réception, Peter Jost (dir.), Berne, Peter Lang, 2009 Ce volume présente les communications du colloque Arthur Honegger qui s’est tenu les 25 et 26 novembre 2005 à l’Institut français de Munich, augmenté de deux études supplémentaires. Le cinquantenaire de la [ Lire… ]


Intégrale de la musique pour piano

Intégrale de la musique pour piano d’Arthur Honegger sous les doigts de Jean-François Antonioli et Ju-Ying Song Comptes rendus critiques : http://classiqueinfo-disque.com/spip/spip.php?article415


Christian Poltéra plays Arthur Honegger

Parution du CD Christian Poltéra plays Arthur Honegger Il contient : – Concerto pour violoncelle et orchestre – Sonate pour violoncelle et piano – Sonatine pour violoncelle et piano – Sonate pour violon et violoncelle Interprètes : – Christian Poltéra, violoncelle – Orchestre symphonique de Malmö, dir. Tuomas Ollila-Hannikainen – Kathryn Stott, piano – Christian [ Lire… ]


DVD de Jeanne d’Arc au bûcher

Sortie du DVD de Jeanne d’Arc au bûcher d’Arthur Honegger « Prendre les choses de haut, c’est aussi l’impératif du spectacle de Jean-Paul Scarpitta, metteur en scène habité de cet oratorio singulier, mariant parole théâtrale et chant lyrique, charivari symphonique et mystère médiéval. Sa règle ? Jouer la compassion. Compassion bourrue pour le Dominique ardent et [ Lire… ]


Publication de la Correspondance musicale de Paul Claudel

Si l’on connaissait, depuis longtemps, les lettres que Paul Claudel a échangées avec Darius Milhaud, il n’en était pas de même des autres correspondances du poète avec des musiciens. Or, tout au long de sa vie, Claudel a été sollicité par des compositeurs : Florent Schmitt qui, en 1909, a imaginé un projet d’opéra sur [ Lire… ]


Publication chez Salabert de Deux Pièces pour flûte, harpe et cordes

Salabert a réuni dans cette partition : Prélude et postlude pour L’Ombre de la ravine Introduction et danse Arthur Honegger, Deux Pièces pour flûte, harpe et cordes, Paris, Editions Salabert, 1992.


Publication chez Salabert des oeuvres pour violon

Salabert a réuni dans cette partition : Sonate n°1, pour violon et piano Sonate n°1, note éditoriale Sonate n°2, pour violon et piano Sonate n°2, note éditoriale Arioson pour violon et piano Morceau de concours, pour violon et piano Arthur Honegger, Oeuvres pour violon, Paris, Editions Salabert, 2005.


Nouvelle biographie

Publication d’une nouvelle biographie d’Arthur Honegger Voici l’avant-propos de cette biographie due à Jacques Tchamkerten et éditée par Papillon ; il définit parfaitement la tonalité de cet ouvrage qui constitue une excellente entrée dans la vie et l’oeuvre du compositeur. Ami lecteur, Tu t’intéresses à Arthur Honegger et tu fais bien, car le génie de [ Lire… ]


Symphonie n° 3

Arthur Honegger, Symphonie n° 3, « Symphonie liturgique », arrangement pour deux pianos, Dimitri Chostakovitch Achevée en 1946 dans l’immédiat après-guerre, la Symphonie liturgique d’Honegger est une partition sombre et dramatique, dénonçant la brutalité et la barbarie des sociétés modernes, mais dont l’épilogue final laisse poindre, à travers le chant d’un oiseau, une lueur d’espoir. Tout comme [ Lire… ]


Lettres à ses parents

Arthur Honegger. Lettres à ses parents (1914-1922) Avant-propos Arthur Honegger fut un épistolier prolifique et régulier, et sa très abondante correspondance, en grande partie préservée, demeure la source la plus essentielle pour l’établissement de sa biographie, vie et œuvre. En fait il appartient à l’une des dernières générations pour lesquelles cette source existe encore. Tout [ Lire… ]


Présentation d’oeuvres – L’Aiglon d’Arthur Honegger & Jacques Ibert

Production de l’Opéra de Marseille, Direction d’orchestre: Patrick Davin, mise en scène: Patrice Caurier & Moshe Leiser, rôle titre: Alexia Cousin 1, 3, 6, 8 Octobre 2004 Présentation de l’œuvre par Arthur HONEGGER et Jacques IBERT S’il n’en a pas d’autre, notre ouvrage a en tout cas une originalité qu’on ne peut lui contester : [ Lire… ]


Présentation d’oeuvres – Les Aventures du Roi Pausole

Lorsque Arthur Honegger surprit le monde musical avec une authentique opérette, il lui donna peut-être le plus bel exemple de l’exceptionnelle diversité de son imagination créatrice. On le tenait, soit pour un austère compositeur d’oratorios dans la tradition protestante, soit pour le rude sportif ou le chantre de la machine, soit encore pour le rénovateur [ Lire… ]


Présentation d’oeuvres – Icare au théâtre du Châtelet

25, 26, 28 et 29 juin 2003 Nous vous invitons à découvrir deux textes concernant cette œuvre singulière. I. Texte de Romain Feist, conservateur à la bibliothèque-musée de l’Opéra de Paris Le premier des ballets d’Arthur Honegger composés pour l’Opéra de Paris fut Icare, créé en 1935 au Palais Garnier. La partition, basée sur des [ Lire… ]